La provision pour participation aux bénéfices en assurance-vie













La provision pour participation aux bénéfices




Pour respecter ses engagements pris vis-à-vis de ses clients, et faire face à des événements imprévus, une compagnie d'assurance vie doit disposer de réserves et de fonds propres suffisants. Par exemple, un assureur vie s'engage auprès des clients qui placent leur épargne sur le fond en euros d'un contrat d'assurance vie, à garantir le capital et sa disponibilité à tout moment.

La PPB (provision pour participation aux bénéfices) est une notion qui concerne les fonds en euros des contrats d'assurance vie. De plus, elle appartient collectivement aux assurés.

Les compagnies d’assurance doivent reverser à leurs clients :
- 90% de ses bénéfices techniques
- Et 85% de ses bénéfices financiers qu’elles réalisent en plaçant leur épargne.

Cependant, elles ont le droit de mettre de côté une partie minoritaire de ces bénéfices pendant quelques années, permettant ainsi de lisser le rendement des fonds euros. La compagnie d'assurance vie pourra piocher dans cette réserve pour, par exemple, servir à ses assurés quelques points de rendement supplémentaires.

Toutefois, le reversement doit s’effectuer sur huit ans. Le contrat d'assurance peut contenir une clause détaillant les modalités de cette participation aux bénéfices. Ce montant est aussi précisé lors de la publication du taux de rendement annuel.

Pour certains contrats d'assurance-vie, notamment les contrats en euros, ces bénéfices peuvent représenter une part importante de leur rendement.









A qui profite cette provision ?




Les assureurs versant dans les réserves une partie des gains des fonds en euros non distribuée aux assurés, augmentent ainsi la quote-part totale des réserves. Dans le contexte actuel de taux obligataires particulièrement bas, les dotations des assureurs vie à la PPB s’accroissent de 0,30 à 0,40 % par an.

Cette provision est rassurante pour les épargnants.

Il s’agit de mettre du rendement de côté pour vous le rendre lors des années difficiles.