Le 100% Santé pour l'optique
Les professionnels accusés de ne pas assez le proposer












Le 100% Santé pour l'optique : les professionnels accusés de ne pas assez le proposer !




D'après une enquête de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), le dispositif du reste à charge zéro, entré en vigueur depuis le 1er Janvier 2020, est peu proposé par les professionnels.

En effet, seuls 60% des professionnels le présentent "peu voir pas du tout" à leurs clients.

Les opticiens jouent-ils vraiment le jeu ?
Leur volonté est-elle de maximiser leurs profits ?

On peut bien entendu se poser ces 2 questions.








Que doit présenter l'opticien ?




Chaque opticien doit présenter :

Pour la Classe A, équipements « panier 100% Santé » :
- Des montures avec un prix inférieur ou égal à 30€, respectant les normes européennes
- Au minimum 17 modèles différents de montures adultes en 2 coloris différents
- 10 modèles de montures enfants en 2 coloris également
- Des verres (amincis, anti-reflet et anti-rayures) et traitant l’ensemble des troubles visuels
- Leurs prix sont plafonnés
- Les contrats responsables doivent intégralement les couvrir à compter de 2020
- Des bases de remboursement de la Sécurité sociale revalorisées et recentrées sur cette classe pour assurer la qualité des équipements proposés.

Pour la Classe B, équipements autres que « 100% Santé » :
- Une prise en charge des montures dans la limite de 100€ par les assureurs complémentaires
- Des tarifs libres.








Les opticiens dénoncent l'enquête




Le rassemblement des opticiens de France, syndicat des professionnels, dénonce une enquête « non objectivée ».

En effet, il en ressort 2 points :
- L'enquête a été réalisée sur un panel de 300 magasins seulement, sur un total de 12 000 magasins sur tout le territoire
- Le taux de 60% concerne des erreurs mineures et majeures, sans connaître les détails.