Contrat de capitalisation :
Transmettre ses capitaux aux héritiers












Photo d'une flèche animée Consultez tous les sujets en rapport



Mise à jour le 24/09/2021



Le contrat de capitalisation : Faire une donation




Image d'une flèche 1ère solution : Donner la pleine propriété du contrat :

Le contrat de capitalisation, est un outil de transmission, souple et flexible.
Il constitue un excellent complément de l’assurance-vie.

Le souscripteur peut le céder par donation ou par testament, à la personne de son choix, tout en lui permettant de conserver l’antériorité fiscale du contrat.
Une stratégie, qui peut permettre au donateur d’utiliser pleinement les abattements applicables, renouvelables tous les 15 ans.



Image d'une flèche Par exemple :

Tous les 15 ans, un donateur peut donner sans droits de donation à régler :

Image d'un carré orange 100 000€ à chacun de ses enfants,
Image d'un carré orange Ou 31 865€ à chacun de ses petits-enfants.

Image qui désigne un lien vers une page web Voir les donations en ligne directe





Image d'une flèche Avantage pour le bénéficiaire du contrat :

Le bénéficiaire a la possibilité de conserver le contrat, avec son antériorité fiscale.


De plus, si le contrat de capitalisation a plus de 8 ans, des retraits de :
Image qui désigne une flèche noire droite 4 600€ d'intérêts pour un célibataire,
Image qui désigne une flèche noire droite Ou de 9 200€ pour un couple marié,
Image qui désigne une flèche noire droite Pourront être réalisés chaque année en franchise d’impôt.












Contrat de capitalisation : Utilisez le démembrement de propriété




2ème solution : Faire un démembrement de propriété du contrat

C'est un avantage important, car le souscripteur, peut donner uniquement la nue-propriété du contrat.

Cette donation, aussi appelée "donation avec réserve d’usufruit" présente un grand atout pour le souscripteur :
- Il continue de profiter des gains et intérêts générés par le contrat
- Tout en préparant sa transmission.

Et à son décès, le nu-propriétaire pourra disposer librement du contrat, sans aucun droit de succession à payer.