Prévoyance des Professions libérales :
Du nouveau à compter du 01/07/2021













Mise à jour le 28/06/2021

Indemnités journalières des Professions libérales : Qui est concerné ?





La réforme ne concerne que les professionnels libéraux affiliés à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL).
Seuls les avocats en sont donc exclus, car ils dépendent de la Caisse nationale des barreaux français (CNBF), autonome depuis 1954.


A ce jour, les professions libérales sont rattachées :

- A la CNAVPL pour leur retraite de base
- Et suivant leur profession à l'une des 10 sections suivantes pour leur retraite complémentaire, décès et invalidité.


Les 4 sections proposant une garantie en cas d’incapacité de travail à la suite d’un accident ou d’une maladie :

- La CARMF (section des Médecins libéraux)
Voir le détail des prestations CARMF

- La CAVEC (section des Experts-comptables)
Voir le détail des prestations CAVEC

- La CARCDSF (section des Dentistes et Sages-femmes)
Voir le détail des prestations CARCDSF Dentistes
Voir le détail des prestations CARCDSF Sages-femmes

- La CARPIMKO (section des Auxiliaires médicaux : Kinésithérapeutes, Infirmiers, Orthophonistes, Orthoptistes, pédicures-podologues).
Voir le détail des prestations CARPIMKO


Les 6 sections qui ne prévoyaient pas d'indemnités journalières jusqu'à présent :

- La CIPAV (section des Architectes, Formation, Conseils-experts...)
Voir le détail des prestations CIPAV

- La CPRN (section des Notaires)
Voir le détail des prestations CPRN

- La CAVOM (section des Officiers ministériels, des Officiers publics et des Compagnies judiciaires)
Voir le détail des prestations CAVOM

- La CAVAMAC (section des Agents généraux et des Mandataires non-salariés d’assurance et de capitalisation)
Voir le détail des prestations CAVAMAC

- La CARPV (section des Vétérinaires libéraux)
Voir le détail des prestations CARPV

- La CAVP (section des Pharmaciens)
Voir le détail des prestations CAVP








Quelles sont les nouvelles prestations ?





La mesure prévoit le versement d’une indemnité journalière unique :

- Servie après un délai de carence qui devrait être fixé à 3 jours
- Comprise entre 22,50€/jour et 169€/jour (pour les revenus supérieurs à 5 PASS).
- Versée jusqu’au 90ème jour d’arrêt de travail.

Cette mesure devrait générer un surcoût de cotisation sociale, pour chaque professionnel libéral concerné par cette mesure.
Ce surcoût est estimé de 51€ par an, jusqu'à 638€ par an (calculé en fonction des revenus).









Optez pour un contrat d'assurance Prévoyance





Cette mesure nécessaire se révèle insuffisante.
En effet, le versement de l'indemnité journalière, est limité à 3 mois.
Par conséquent, un arrêt de travail de longue durée, par exemple de 3 ans, ne sera pas indemnisé !


Notre conseil

Optez pour un Contrat prévoyance complémentaire.

Ce contrat prévoit en général :
- Des capitaux décès
- Des indemnités journalières pendant 3 ans.
- Et une rente d'invalidité versée jusqu'à la retraite !







SUJETS LIES A LA PREVOYANCE TNS






AUTRES SUJETS D'ACTUALITE