Prévoyance des Avocats libéraux :
La caisse obligatoire CNBF-LPA












Mise à jour le 21/04/2022

En cas d'arrêt de travail d'un avocat libéral


Les prestations incapacité de travail :

Franchise :
90 jours.

Montant :
90€/jour

A noter : Une indemnité journalière de 61€ est versée par La Prévoyance des Avocats (LPA), pendant les 90 premiers jours d'arrêt de travail :
- 0 jour de carence, en cas d'hospitalisation,
- 8 jours de carence, en cas d'accident,
- 30 jours de carence, en cas de maladie.

Exemple : Un avocat, dont le revenu annuel est de 60 000€ soit 5 000€/mois, est en arrêt de travail suite à une hospitalisation durant 5 mois (150 jours).
- Il percevra 61€/jour du 1er jour au 90ème jour de la part de LPA,
- Puis 90€/jour du 91ème jour au 150ème jour de la part de la CNBF.
Total d'indemnisation de 10 890€, soit 2 178€/mois.

Durée de versement :
3 ans.







En cas d'invalidité permanente totale ou partielle


Les prestations invalidité :

Invalidité totale et définitive :
Rente annuelle versée communément par la CNBF et la LPA.
Montant variable en fonction de l'âge et de la durée de cotisations.
Montant d'invalidité totale : 17 169€/an (basé sur le montant de la retraite de base forfaitaire à taux plein).

Invalidité partielle :
Rente mensuelle versée par la LPA, et variable en fonction :
- De l'âge,
- De la durée de cotisations,
- Et du taux d'invalidité (versée si taux d'invalidité > à 33%).

Durée de versement :
Jusqu’à 60 ans.







En cas de décès


Les prestations décès :

Montant du capital :
34 302€, doublé en cas d'accident.

Rente orphelin annuelle :
25% de la retraite de base entière soit 4 292€/an :
- Egale au quart de la retraite de base entière,
- Et au quart du montant de la retraite complémentaire à laquelle l'avocat aurait pu prétendre.
Elle est versée à chaque enfant jusqu'à l'âge de 21 ans, ou 25 ans en cas de poursuite d'études.

Pour en savoir plus : Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF) - 11, boulevard de Sébastopol - 75038 Paris Cedex 01
Visitez le site CNBF

Prévoir le versement de capitaux décès aux bénéficiaires