Obtenir un prêt immobilier :
Avec le statut d'auto-entrepreneur ou TNS













Mise à jour le 16/09/2021

Obtenir un prêt immobilier : Avec le statut d'auto-entrepreneur ou TNS




En tant qu'auto-entrepreneur, votre statut est moins stable qu'un CDI ou un fonctionnaire.
Pour l'auto-entrepreneur, les gérants ou professions libérales, c’est donc un peu plus administratif.

On vous demandera :
- Les 2 derniers bilans de votre société
- Plus 1 arrêté comptable de l’année en cours.
La règle qui s’applique, est donc à peu près, la même que pour les CDD et les intérimaires : 2 ans d’activité discontinue.
Voir les conditions pour les CDD et les intérimaires.

Mais comme dans toute chose, il y a des exceptions.

Ainsi certaines professions libérales lucratives éveillent les faveurs des banques :
- Les jeunes médecins
- Jeunes avocats ou architectes.
Ils ne devront souvent montrer, qu’1 an d’activité, pour pouvoir obtenir leur crédit immobilier.

Là encore il s’agit de bien choisir sa banque.
Certains établissements seront plus ouverts que d’autres aux travailleurs non-salariés.
Et comme d’habitude, pour obtenir les meilleures conditions il faut se préparer à domicilier ses revenus dans une autre banque.

Pour info :
Certaines banques, plus dures que d’autres, demandent 3 ans d’activité positive aux travailleurs non-salariés.








Auto-entrepreneur : Les documents demandés par la banque




Afin d’étudier votre demande de prêt immobilier pour auto-entrepreneur, l’établissement prêteur vous demandera également d'autres documents.

Entre autres :
- Vos trois derniers relevés de compte en banque
- Vos deux derniers avis d’imposition
- Un justificatif d’identité et de domicile
- Un compromis de vente.








Auto-entrepreneur : Rappel du statut professionnel




Depuis le 1er janvier 2016, on parle de micro-entrepreneur.
Ce statut s’applique aux entrepreneurs individuels, pour qui le chiffre d’affaires ne dépasse pas un certain seuil.
Au niveau social, ils choisissent l’application d’un régime social simplifié dit « micro social ». Ce dernier, leur offre la possibilité, de payer des charges au fur et à mesure de leurs rentrées de chiffre d’affaires.

Contrairement au statut de travailleur indépendant :
L’auto-entrepreneur, peut effectuer une activité indépendante, et la cumuler avec un autre statut.

Comme celui de :
- Salarié
- Etudiant
- Demandeur d’emploi
- Ou encore retraité.






SUJETS LIES AUX PRETS IMMOBILIERS






AUTRES SUJETS D'ACTUALITE