Société Civile Immobilière (SCI) :
Revendre à soi-même via une SCI












Mise à jour le 23/11/2021

Société civile immobilière (SCI) : Vendre à sa SCI un bien immobilier détenu en direct


La vente à la SCI permet de retrouver un nouveau souffle financier personnel :

La stratégie, serait de créer une SCI, qui va se porter acquéreur d’un bien immobilier détenu en direct :

- La SCI achète un bien de son patrimoine :
Elle a recours à un emprunt.
En ayant recours à un emprunt, la SCI profite des taux bas actuels, et donc permet de souscrire une assurance emprunteur performante jusqu’à 100% sur chaque tête. En cas de décès de l’un des associés, l’emprunt bancaire est soldé.

- La SCI rembourse l’emprunt immobilier :
Grâce aux loyers locatifs encaissés.

- Le prix de vente va générer de la trésorerie à titre personnel :
Cette épargne pourra, par exemple, être réorientée vers des placements financiers.

A savoir :
L’administration fiscale, admet la déductibilité des intérêts d’emprunt, donc cela permet de baisser les revenus fonciers à déclarer.








Vendre un bien à soi-même via une SCI : Attention à 3 points importants


- A la plus-value sur le bien vendu en direct
- Les frais de mutation au notaire de 8% pour un bien ancien, et 3% pour un bien neuf.
- L'opération ne doit pas constituer un abus de droit (dont l'unique but serait d'échapper aux impôts).

Comment éviter la qualification d'abus de droit ?
Comme il est nécessaire d'être au minimum 2 associés pour créer une SCI, il faudrait détenir moins de 50% des parts de cette SCI. Permettant ainsi, ne pas être considéré comme propriétaire du bien acheté par la SCI.