Taux technique :
Critère important d'un contrat retraite à prendre en compte












Mise à jour le 08/12/2021

Taux technique : Elément fondamental d'un contrat retraite supplémentaire


Le taux technique correspond au taux de revalorisation minimum contractuellement garanti par l’assureur.
Il est indexé sur les taux obligataires, actuellement très faibles.
Il faut bien distinguer la phase de constitution et la phase de restitution.


Pendant la phase de constitution :

Le taux technique correspond en réalité à un taux minimum garanti de revalorisation.
La rente viagère est revalorisée par anticipation, permettant ainsi d'obtenir dès le début un montant de rente plus élevé. Par conséquent, plus le taux technique du contrat est élevé, plus la rente viagère sera élevée pendant les premières années.


Pendant la phase de restitution :

Le taux technique correspond à une avance de plus-values distribuée immédiatement au moment du départ à la retraite.
La compagnie d'assurance intègre, dès la première rente de retraite, cet escompte financier projeté sur toute l’espérance de vie de l'assuré.
Pour un homme, l'espérance de vie à la retraite est de 17 ans (soit 79 ans), et de 23 ans (soit 85 ans) pour une femme.
Un taux technique de 1% seulement, dope la rente viagère d’environ 20% (17 ans ou 23 ans x 1%).


Exemple pour bien comprendre :

Taux technique contractuel de la rente viagère : 1%

Phase de constitution :
Le contrat est revalorisé annuellement de 2%.

Phase de restitution :
La rente viagère versée sera majorée uniquement de 1% pour l’année considérée (2% - 1% de revalorisation anticipée).







Taux technique : Quel taux peut garantir un assureur ?


Les assureurs ne peuvent pas garantir un taux technique supérieur à 60% du taux moyen des emprunts d’état (TME) moyen des six derniers mois.
Le TME 2020 tourne autour de 0,30%.


Choisir un contrat avec un taux technique élevé :

Permet d'avoir une rente viagère plus élevée, durant environ les 10 premières années.


Choisir un contrat sans taux technique :

Permet une valorisation plus forte sur le long terme.
La rente "à taux technique 0" verra son montant annuel augmenter davantage chaque année.

En général, l'équilibre entre les 2 taux techniques se fait au bout de 10 ans de versement de rente.
Au-delà de 10 années, c'est la rente viagère "sans taux technique" qui devient la plus profitable.


Notre point de vue :

Ne sachant pas de quoi sera fait demain, mieux vaut à notre avis choisir un taux technique élevé.
La solution idéale, serait de souscrire 2 contrats différents, l'un sans taux technique et l'autre avec un taux technique élevé.