Revenus fonciers :
Comment est calculé l'impôt sur les revenus fonciers ?












Mise à jour le 20/09/2021

Revenus fonciers : Imposition des revenus


Les loyers perçus, en location vide, sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers.
Deux régimes d'imposition existent pour les revenus fonciers : Le régime micro foncier ou le régime réel.
Consultez Les dépenses de travaux à déduire
Consultez les autres charges déductibles


Micro foncier :

- Il s’applique de droit
- Loyers maximum 15 000€ par an
- Abattement automatique de 30%.
Le Micro foncier, est le régime fiscal par défaut, utilisé par de nombreux investisseurs.


Régime du réel :

En option : Pour une durée irrévocable de 3 ans.








Revenus fonciers : Revenus à prendre en compte dans sa déclaration d’impôts


Les revenus à prendre en compte :

- Loyers et fermages
- Revenus accessoires
- Dépenses incombant au bailleur, et mises à la charge du locataire
- Certaines recettes exceptionnelles
- Avantages en nature.








Revenus fonciers : Revenus perçus à déclarer sur l’année d’imposition


Les revenus perçus à déclarer :

- Loyers perçus au cours de l’année
- Loyers encaissés d’avance
- Arriérés de loyers encaissés au cours de l’année
- Attention : non pris en compte les loyers impayés dus au titre de l’année.


Recettes qu’un propriétaire peut encaisser :

- Vente d’un pas de porte
- Ou d’un droit d’entrée (propriétaire des murs commerciaux).
Dans ce cas, ces recettes sont prises en compte, pour déterminer le revenu foncier.