Investir dans des SCPI :
Les raisons d'acheter des parts à crédit












Mise à jour le 14/10/2021

SCPI : Des conditions bancaires adaptées à votre profil


Investir dans la pierre, est une stratégie d'investissement rassurante pour les épargnants. Rendement moyen des SCPI sur l'année 2020 : + 4,18%.
L'investissement dans des parts SCPI, se concrétise souvent, par l'achat à crédit de SCPI.
Attention, les conditions bancaires proposées par les établissements de crédits, sont différentes en fonction de votre situation patrimoniale.


2 raisons majeures d'acheter des parts de SCPI :

- Investir dans la pierre, sans soucis de gestion du bien locatif
- Diversifier votre patrimoine vers les bureaux et commerces.

Et pourquoi ne pas acheter des parts SCPI à crédits, en profitant des taux bas actuels d'emprunt ?


Sachez, que les taux de prêts sont différents selon votre profil :

Etre propriétaire de sa résidence prinicpale, est un critère important pour la banque.
Les conditions d'emprunt sont intéressantes, en respectant toutefois, le taux d'endettement maximum de 35%.

Cependant, si vous êtes locataire, la banque vous proposera en général :
- Un prêt à la consommation
- Plafonné à 75 000€
- Avec un taux de crédit plus élevé qu'un prêt immobilier.








SCPI : L'intérêt fiscal de financer l'achat des parts


Rappel de la fiscalité des loyers versés par les SCPI :

Les loyers versés, sont taxés comme des revenus fonciers.

Ils sont imposés :
- A la tranche marginale d'imposition
- Plus les prélèvements sociaux de 17,20%.


Financement via un crédit immobilier :

Les intérêts d'emprunt, sont déductibles des revenus fonciers.


Financement via un crédit à la consommation :

Les intérêts d'emprunt, sont également déductibles, mais sous 2 conditions :
- L'achat des parts a été réalisé en direct, et en pleine propriété par l'emprunteur
- Que le financement, a servi en totalité, à l'acquisition de parts de SCPI.








SCPI à crédit : Risques de l'investissement


- Attention à la durée de l'emprunt :
Souscrivez une durée d'emprunt d'environ 10 ans.
Il faut nécessairement, investir à moyen ou long terme, pour amortir les frais de souscription élevés (jusqu'à environ 10%)

- Attention aux mensualités :
Evitez de rembourser des mensualités trop élevées.

- Le non-versement de loyer :
Suite à une mauvaise gestion de la SCPI.

- La vacance locative prolongée :
Suite à une conjoncure économique peu favorable.
Les immeubles acquis par la SCPI peuvent être temporairement en travaux.

- Ce placement n’offre pas de garantie en capital :
En cas de forte dévaluation du marché immobilier, vous pouvez perdre une partie de votre mise financière.

- Attention à la baisse de rendement :
Prenez en compte dans vos calculs, une éventuelle baisse des rendements des SCPI.